Cette brochure d’une vingtaine de pages fut éditée en 1943 par le Centre d’Etude Antibolchévique (CEA), qui fut l’éditeur de l’Affiche Rouge. Voici quelques extraits, choisis car abordables par des élèves de 3°. Pour qui voudrait avoir accès aux autres pages, puisqu’il ne s’agit pas ici de se livrer aux mêmes techniques que la propagande en ne montrant que ce que l’on veut bien montrer pour servir un propos, demander simplement à l’administrateur.

Contexte : cette brochure paraît alors que le front de l’Est, ouvert par l’invasion de l’URSS en juin 1941 selon le plan Barbarossa, est en train de céder. La 6° armée de Paulus a capitulé face à l’armée Rouge soviétique, à Stalingrad, début février 1943. Le III° Reich est aux abois.

Techniques de propagande :

  • Le style d’écriture : utilisé par tous les camps, depuis de longues années déjà, cette écriture ressemble à  des coups de pinceaux passés rapidement, avec énergie, dans l’urgence d’une situation dramatique.
  • Un slogan : « toute l’Europe contre le bolchévisme* ». Selon le slogan, toute l’Europe est unie dans la lutte contre le communisme, diabolisé par le régime nazi et les droites en général. Ainsi, les restrictions dues à la ponction des ressources, l’enrôlement des hommes dans la Wehrmacht, l’occupation militaire sont les efforts logiques de toute l’Europe pour soutenir le sacrifice de l’Allemagne partie en guerre contre ce grand ennemi commun. La propagande vise à désigner un ennemi qui justifie l’action du III° Reich en Europe.

*Le terme bolchévisme désigne le régime des soviets mis en place par les communistes en Russie à partir de 1917.

Suite de la brochure, page de garde.

Techniques de propagande :

  • La technique du « Ce n’est pas nous qui le disons » : il s’agit ici d’une couverture d’un journal américain. Ainsi, les auteurs de la brochure supposent ne pas pouvoir être accusés de partialité, puisque cette opinion est partagée aux Etats-Unis, le camp adverse.
  • Or le journal américain, The American Gentile, était un journal anti-juif de Chicago, soutenu par l’agence de presse nazie World-Service fondée en 1933, qui lui donnait des articles à publier. Ainsi, « ce n’est pas nous qui le disons, mais c’est nous qui l’avons fait dire » !
  • L’antisémitisme : les 3 personnages reprennent les stéréotypes juifs classiques de l’antisémitisme. Lèvres épaisses, gros nez et grosses oreilles, ventripotents, ils incarnent avec leurs hauts de forme la finance et l’argent.
  • L’un porte l’étoile de David symbolisant les Juifs, l’autre une étoile comportant la faucille et le marteau soviétique, et le dernier les insignes de la Franc-maçonnerie, ces deux derniers groupes étant également des émanations juives. Ils sont, dit le journal, « les artisans des révolutions et des guerres ».
  • Le slogan : la lutte mortelle est celle qui oppose, selon la brochure, l’Europe entière contre le communisme. Et chacun doit se sentir concerné et doit accepter la politique allemande, aussi dure soit-elle, ar c’est un rempart contre cet ennemi « mortel ».
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s