De la supériorité intellectuelle de l’Allemagne sur les Etats-Unis

Publié: octobre 12, 2011 dans 1942, Dénigrer les alliés, Journaux, Revues, Signal
Tags:, ,


Publié dans « Signal », cet encadré est un extrait d’un article plus important qui montre à quel point l’Allemagne est supérieure aux États-Unis.

Contexte : Les Etats-Unis sont en guerre contre les forces de l’Axe depuis l’attaque de Pearl Harbour, le 7 décembre 1941, par les forces japonaises dans le Pacifique. Ils représentent la plus grande menace pour le IIIème Reich, car sa distance laisse ses forces de production, considérables, intacts.

Technique de propagande :

  • cet encadré montre la différence de densité de librairies entre les deux pays. C’est une information inoffensive, de prime abord : ce document est un exemple des différentes facettes de la propagande.
  • Ici, l’objectif est de faire penser au lecteur que l’Allemagne est un pays bien plus cultivé et intellectuel que les États-Unis, puisque l’accès aux livres y est 20 fois moins important.
  • Invérifiable, cette information est peut-être même vraie : la propagande brouille la réalité :
  1. Soit en inventant des faits.
  2. Soit en ne présentant que les faits qui vont dans un même sens, favorable au propagandiste. Ainsi, les autres faits ne seront jamais mis en avant. Par exemple, la revue « Signal » ne donne pas le nombre de journaux indépendants qui existent aux États-Unis, ou le nombre de livres publiés, etc. Ou bien elle ne rappelle pas les autodafés (incinération publique de livres) pratiqués en Allemagne de 1933 à 1945.

De toute manière, dans l’un ou l’autre cas, le résultat, dans l’esprit du lecteur (récepteur de l’information) est le même.

  • Les États-Unis sont donc des barbares : ils ne peuvent donc pas être des libérateurs.
  • La présentation de l’information : pour être efficace, elle est présentée sous 4 formes différentes (rare dans un même document) comme pour les enfants. Hitler, dans son « Mein kampf », explique que la propagande doit être répétée « de manière à ce que les plus bornés » dans la population finisse par la retenir.
  1. L’image : un canyon et un paysage aride (qui doivent faire penser au Colorado, de manière innocente), symbolisant le vide intellectuel des Etats-Unis d’un côté, et une campagne arrosée et cultivée de l’autre pour l’Allemagne. Des livres moins nombreux d’un côté que l’autre. Effet visuel.
  2. Le schéma : 20 cases pour représenter le territoire. L’un vide, l’autre plein.
  3. Les chiffres : éloquents et sans appel, ils ne demandent pas d’analyse particulière.
  4. Le texte : qui ne fait que reprendre la même information répétée  dans les techniques précédentes.

Sachant qu’il existe des formes de mémoire différentes, et que certains retiendront mieux une image tandis que d’autres intégreront une information plus facilement si c’est un texte, etc, le propagandiste utilise toutes les formes possibles pour atteindre l’ensemble des lecteurs dans leur diversité.

Cet exemple est un cas très significatif, et extrêmement courant dans les pages de « Signal » de sujets inoffensifs, qui, du fait de leur accumulation, grave dans l’esprit du lecteur une vision déformée de la réalité. Ici, cela doit aboutir à la détestation des États-Unis, qui seuls, sont en mesure de repousser et vaincre l’Allemagne nazie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s