Ce tract vise au recrutement. Il fait appel à la rhétorique classique de la propagande collaborationniste : antiaméricain, antisémite, antibolchévique.

Le tract fait appel aux patriotes, qui se définiraient en fonction de ce triple rejet.

 

 

 

 

 

 

L’extrême-droite française, collaborationniste, rappelle son attachement aux valeurs traditionnelles, en citant le cardinal Baudrillart (mort en 1942 à l’âge de 83 ans).

La caution intellectuelle est donnée par Georges Claude, scientifique à l’origine des découvertes amenant à la création d’Air Liquide. Celui-ci sera destitué de l’Institut à la Libération.

Abel Bonnard, poète maurrassien, fut secrétaire d’Etat à l’éducation nationale et à la jeunesse, sous le gouvernement de Darlan puis de Pierre Laval. Il fut exclue de l’Académie Française à la Libération.

Alphonse de Chateaubriand participa à la publication du journal collaborationniste « La Gerbe », auquel participent quelques grands noms de la littérature française : Sacha Guitry, Jean Giono, ou Marcel Aymé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s